Android : La cash machine de Microsoft

Il est un fait connu de tous : Microsoft défend jalousement ses brevets et n’hésite pas à traîner en justice tout contrevenant. Il est un fait moins connu : Android est truffé de technologie breveté par Microsoft.

Au lieu de jouer le bras de fer en interdisant l’utilisation de ces brevets, Microsoft a joué du portefeuille avec des accords commerciaux avec les principaux constructeurs de terminal Android.

HTC par exemple a conclu un accord avec Microsoft. Ainsi sur chaque terminal android HTC, Microsoft touche 5 dollars par téléphone vendu. Samsung, Compal, Quanta ont également signé des accords afin de ne pas être inquiétés niveau brevets.

Les analystes estiment que ces accords rapportent en moyenne 400 millions de dollars par an à Microsoft, plus que la vente de son propre OS mobile !

Du coup, il n’est pas étonnant d’apprendre que Microsoft vient de rappeler à l’ordre le constructeur chinois Huawei et lui réclame des royalties. Ce dernier en effet se contentait jusqu’à peu de produire des mobiles Android pour d’autres marques. Mais le constructeur a commencé à commercialiser ses propres terminaux Android, tombant ainsi sous la coupe des brevets de Microsoft.

A voir si le chinois va rentrer dans le rang ou contester ces brevets, mettant de l’huile sur le feu concernant la propriété intellectuelle autour de l’OS Android.


Partager cet article :



Vous pouvez écrire un commentaire.

Un commentaire sur “Android : La cash machine de Microsoft”

  1. Gregory dit :

    Et personne ne parle des des brevets violés par Microsoft? Attention au retour de flamme parfois…

    Enfin, rien de nouveau sous le soleil, en informatique, on risque d’enfreindre un brevet à tout moment tellement le business du brevet est n’importe quoi aux USA…

    Et les entreprises comme Microsoft, Apple ou Google ne se gênent pas et même entre elles, CF le rachat de Motorola par Google juste pour son catalogue de brevet !

Ecrire un commentaire

Tous droits réservés | Ms Actu